Dans l’espace personne ne vous entend pleurer…

En 2004, j’ai (re) découvert la série Galactica, via la mini série créée pour nous allécher, puis par sa première saison… Dans tout les cas j’ai été bluffé tant par la qualité de la photo, lumière, environnement, ou la simplicité de certains effets ou accessoires, permettant de « croire » à cette histoire « futuriste » (haha… ceux qui connaissent savent…). Bref, c’est stupide mais bisauter le coin de tout ce qui ressemble à de la paperasse, c’est tout bête mais fallait y penser… Les combats spatiaux idem, ou les relations entre les différents personnages…

Il y avait quand même le défis de ne pas faire un remake moisi de la première série ( que j’adorais gamin…), ne pas reluquer dans la catégorie Star Trek, avec Voyager (perdu à l’autre bout de l’univers, cap vers la Terre…etc) ou Deep Space 9… Bref, Galactica ne s’en est pas mal tiré (même si je ne suis pas fan des dernières parties trop théologique à mon gout, j’ai toujours tendance à grimacer quand le divin vient mettre son nez dans ce genre d’histoire…).

Six ans plus tard, après une ultime rediffusion maison, je suis resté dans un « trip » SF. Quelques histoires ont été écrite dans ces univers galactiquement éloigné du notre, puis j’ai oublié la chose dans un carton. Quelque mois plus tard je rouvre ledit carton et me marre en lisant les premières pages d’une nouvelle inachevée. Je m’interroge, m’amuse en imaginant la suite de l’histoire, puis renonce à cause de :

– L’univers à la Star Wars ou space opéra est stigmatisé de préjugé divers.

– Il n’y a pas de fée et de fille à demi nue dans l’espace (ok on peut toujours trouver un bon pretexte pour dénuder son héroïne… mais bon…)

– Je suis supposé écrire pour en vivre, et quand je parle d’une histoire de space op’, on me regarde avec des yeux exorbité, que ça ne se vend plus depuis des années. ( Oui, la fantasy non plus, sauf si vous êtes anglais.)

– Qu’il faut que j’arrête d’écrire spécifiquement dans les domaines « de la loose ».

Le carton a donc été prestement refermé.

Jusqu’à ce que je termine Dusk, puis le Dévoreur… et là j’ai eu besoin d’un bol d’air synthétique, d’abandonner les épées et les pouvoirs magique au moins pour un instant, et j’ai ressorti mon histoire de SF. Au départ je voulais juste terminer la nouvelle et la publier ici.  Mais évidemment, il fallait que je prenne un pied monstrueux à m’évader dans l’espace, tenter de raconter en écrit un combat spatial… et finalement, au moment où j’écris ces lignes, j’en suis au chapitre 18… Ok je prendrais nettement moins mon pied lors de la phase de relecture/corrections mais peu importe, j’essaie de ne pas y penser…

Donc actuellement, si vous me cherchez, je suis planqué sur l’anneau orbital de Kerzak II, observant les reliefs rocheux d’une planète désertique, pendant que le croiseur école « Vulcain » s’offre un ravalement après une bataille difficile.

Pour le fun, et parce que je n’ai peur de rien, je met en ligne les deux premiers chapitres non corrigé. Cela m’obligera à le garder sous les yeux chaque fois que je me connecte ici… et me dire dans quelques temps : « misère, j’ai vraiment écrit ça ??? »

Le nom original du fichier était « cockpit », renommé pour le fun en « Starfighter » (un vieux film des années 80) et qui devra être changé plus tard, mais pour l’instant, flemme de me creuser pour un titre digne de ce nom dans l’immédiat…

Deux premiers chapitre, ici !

[Edit : je viens de rezieuter les deux premiers chapitre, c’est… misère j’ai écrit ça… j’ai fait un effort et laissé tel quel, mais je vais avoir du boulot…]

Publicités
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :