Tome 3, Work in progress

Trop d’hésitation, trop de peur…

Cela finit par vous miner un cerveau déjà en état de décomposition avancée…

Peut-être l’ai-je déjà dit ici, ou peut-être pas, mais l’avancée du tome 3 était quelque peu particulière. Déjà parce que j’en avais écrit un premier jet… avant d’écrire une seule ligne du tome 2. Typique du mode créatif « au fur et à mesure », ce qui a quand même tendance à vous mettre dans une sacrée panade quand vous en êtes à vouloir faire des raccords qui se tiennent.

Surtout quand le tome 2 a fini par prendre son envol, et m’a gentiment poussé dans les orties à la fin. Ce serait sacrément hypocrite de dire que je n’ai pas pris un pied monumental à l’écrire, même « au fur et à mesure ». Mais cela m’a fortement handicapé pour reprendre le tome 3 et le faire tenir dans une suite logique du 2.

Pour vous donner une idée, le 3 était parti pour être une histoire presque à part, qui aurait pu être lue sans connaître les deux précédents. Ça fait peur hein ? Oui, à moi aussi. Pour une suite, ce n’est pas terrible de partir en rupture complète, surtout quand on fait exprès de laisser la fin du 2 en « ? » volontairement.

Mais d’un autre côté, j’avais pris plaisir à utiliser ce nouveau personnage, et j’avais surtout pris plaisir à réinjecter les précédents personnages petit à petit. Donc pas question de tout démolir… et en même temps pas question de tout garder. Je suis actuellement en train de terminer les deux derniers chapitres qui ont dû être complètement supprimé et réécrit ( ou comment en une seule phrase résumer deux semaines de question existentielle…). En espérant boucler l’histoire avant la fin de la semaine, pour entamer les corrections la semaine suivante.

Donc je devrais pouvoir publier le bestiau avant le 30 novembre.

Ça, c’est la bonne nouvelle. La mauvaise ? Il est prévu pour être le dernier. Je dois varier mes plaisirs, et surtout continuer à multiplier les manuscrits non Kindle pour tenter de séduire un éditeur… Même si parfois j’aimerai tout mettre sur cette plateforme, car les gains ne sont pas négligeables, et me permettraient peut-être d’en vivre ( *rire enregistré*)…

Erf…

 

 

 

Advertisements
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :