Le piratage, c’est pas bien… ou presque…

ebook-piratageParmi mes activités particulièrement inutiles, il y a le surf sur le net, et plus précisément, le « tapage de mon nom dans google » ou d’un de mes romans, pour trouver de nouvelles pistes à explorer pour mettre mes petits en avant. Ainsi, j’ai découvert que j’avais été ajouté à des sortes de bibliothèques en ligne telles que Babelio ou Booknode, sites dont j’ignorais totalement l’existence…

Mon autre découverte fut que mes livres avaient été « piraté » et se trouvaient distribués gratuitement sur des forums où les ebooks s’échangeaient joyeusement…(Pour les liens, débrouillez-vous avec Google !)

Premier réflexe, je regarde le compteur de vue du topic, et je vois qu’il tape dans la centaine. Calcul lambda : une centaine d’achats potentiels ratés ? Le drame. Un achat sur Kindle = hausse dans le classement par catégorie = meilleure visibilité sur le site d’Amazon = meilleures ventes… chaque vente compte que diable !

Après environs… hmm au moins huit secondes de réflexion, je joins la modératrice, crée un compte, et post un petit mot à la suite. Pour expliquer que c’était OK. Mais que je n’étais pas soutenu par une maison d’édition, et que mon bouquin était 100% fait par une seule personne qui tentait de faire son trou dans le milieu .. Simplement de penser à visiter mon blog ou laisser un commentaire sur Amazon si le bouquin leur avait plu…

Honnêtement, est-ce que 100% des gens l’ayant téléchargé l’aurait acheté s’il n’était pas disponible en gratuit ? Faire un raccourci de ratio 1 piraté = 1 achat perdu me semblait tiré par les cheveux. De plus, j’ai envie d’être lu — oui, j’ai aussi envie d’en vivre, mais je n’ai jamais soutenu que j’étais une personne dotée d’une logique irréprochable — et surtout d’avoir des retours… Pas de lecteur, pas de retour ; pas de retour, pas d’amélioration.

Du coup, je ne voyais pas d’inconvénient particulier à ce que mes livres soient « piratés », du moment que je pouvais mettre un mot à la suite… pour inciter soit à l’achat, soit à ce fameux retour…

Et l’accueil a été plus que chaleureux du côté des utilisateurs (on pourra me rétorquer : « ben oui évidemment, un auteur qui accepte de se faire entuber, bien sûr qu’ils sont chaleureux ! » Sauf que je ne suis pas une célébrité, et que la perte financière théorique me semble bien minime comparé à l’apport humain de ce choix), ce qui n’a fait que me conforter dans mon idée. Le piratage est aussi un moyen d’étendre son lectorat, et à l’heure actuelle, c’est ce dont j’ai besoin !

Par contre, toujours en surfant de manière égocentrique, je suis tombé sur un autre site équivalent, ou malgré de nombreuses tentatives de joindre un modérateur, tous mes appels sont resté lettre morte, voir incomprise (les inscriptions étant fermée, j’informais de mon accord avec simplement la même demande que précédemment : à savoir poster un petit mot à la suite. Le lendemain, le post contenant le tome 1 était supprimé… et pas de réponse…).

Au final, pour ceux-là j’ai effectivement demandé la suppression des liens vers mes livres restant, faute de pouvoir communiquer avec les utilisateurs… dommage !

En résumé, si vous comptez mettre un de mes bouquins en partage… pensez à ajouter un petit mot pour inciter le lecteur à venir ici, ou sur Amazon (ou Kobo, quand leur fichu système refonctionnera…) !

Publicités
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :