Oh, un blog ! (Procrastination II, le retour – with feelings…)

Procrastination

Plus d’un mois sans écrire un mot.

Pas un. Même pas l’ombre d’un, d’une correction ou d’une relecture. Des idées, oui, à la pelle, à ne plus savoir où les mettre. Vive les appli post-it sur le téléphone.

Évidemment le blog meurt de sa douce mort, sous mon oeil hagard, apathique, caché derrière des excuses faites de cartons et de sessions de bricolage (vive les déménagements ratés, repoussés, renouvelés et finalement en standby…).

J’aurais pourtant pu écrire quelques articles, histoire d’avoir une publication plus régulière, sur la couverture de Blanche qui me plait (merci K.i) sur les quelques ventes du thriller, sur les achats de « like » sur facebook (ridicule par ailleurs…efficace, mais ridicule quand j’y repense.) J’aurais même pu faire quelques articles sur l’actualité qui serait propice à parler de dystopie et de Big Brother…

Mais non. Après avoir presque réussi à la tenir à distance pendant presque un an et demi, 4 romans et un recueil de nouvelles, la saleté m’a rattrapé et je l’ai accueillie à bras ouverts. La flemme, le mode « plus tard ».

Mais il suffit, si vous lisez ces lignes, c’est que j’ai encore mal au postérieur après m’être sévèrement savaté ledit emplacement.

Les bonnes nouvelles, dont je n’ai parlé au final que sur la page bleue…

– J’ai trouvé un éditeur fort sympathique (comprendre par là : « semble apparenté à l’espèce humaine et non à un serveur électronique quelconque »…). Celui-ci publie des auteurs qui ont déjà nombre de publication papier et/ou électronique à leur actif et sont loin d’être d’obscur tâcheron comme votre serviteur (tiens ça faisais longtemps…le fouet…). Les éditions L’Ivrebook vont donc reprendre la trilogie du Seuil et la republier, corrigée… version qui sera, si l’éditeur l’accepte, transmise aux versions papier (ce qui me permettra d’arrêter d’avoir honte à chaque vente. Quelques heures de sommeil en plus en gros.)

Et si j’ai du bol, la couverture du tome 1 sera sûrement refaite par K.i. si tout va bien… (je touche du bois que ça passe et que la demoiselle sera dispo à ce moment-là…)

Il va s’en dire que d’être accepté par un éditeur, même tout récent, a été le sujet d’un émoi sans pareil et du suicide de plusieurs bouteilles de bière…

Une autre news, concernant Amazon lui-même qui normalement, devrait proposer une édition numérique gratuite ou à moitié prix pour chaque version papier achetée (pour ma part, j’ai mis en gratuit, faut pas charrier), mais pour le moment je n’ai pas encore vu d’indication sur le site, j’en parlerai plus quand ce sera visuellement appliqué…

Dans le domaine des ventes, des bonnes surprises et des mauvaises « pas surprise ». Dans les mauvaises, c’est le calme plat des ventes en aout/septembre, à peine une quinzaine, ce qui fait un peu tristounet. Mais ce n’est pas une surprise : faute de temps pour la promo, on récolte ce qu’on sème… si on ne sème pas… bref, bienheureux je suis d’avoir eu quelques lecteurs cet été. L’autre petit bémol est un commentaire Amazon à deux étoiles, mais honnêtement, je l’ai bien mérité, ça me pendait au nez…

Dans les bonnes nouvelles :

– Kobo a écoulé quelques exemplaires ! Ben oui, quand j’ai fêté les mille exemplaires de la trilogie, je n’avais pas compté les 4 malheureux exemplaires vendus en début d’année. OK, rien de mirobolant comparé à son concurrent, mais un lecteur est un lecteur. Quinze exemplaires sont partis récemment…

– Les commentaires. J’en demande à chaque roman et sortie, mais je ne parle pas de ceux qui ont été mis sur la trilogie… Je sais que ça va rajouter du kilométrage à cet article « rattrapage », mais je n’ai jamais trouvé la façon de dire merci convenablement sans que ça passe pour de l’auto gargarisation.

Ces commentaires sont bon, même pour ceux qui sont les plus réservés, je ne me suis pas fait aussi lyncher que je ne le pensais. Et oui, à plus d’une reprise, ça a été un moteur fabuleux. Le genre de chose qui vous met la banane pendant un bon paquet d’heures, et quand ça redescend, on en relit un autre, et c’est reparti…(non je n’ai pas imprimé les bons commentaires, j’ai résisté…)…

Une personne m’a contacté pour me demander combien de ces commentaires étaient des « faux » ( arrangement entre ami, famille ou autres auteurs en manque de fleurs…). À ma connaissance, je sais avec presque certitude d’où viennent trois d’entre eux, un quatrième vient d’un lecteur débauché sur un forum qui m’a fait un retour sur ledit forum (je lui avais donc gentiment demandé s’il voulait bien poster aussi son avis sur Amazon aussi…). Sur Dusk par exemple, cela fait donc 14 commentaires de parfaits inconnus qui ont somme toute apprécié le boulot, ou du moins une bonne partie… Même si je ne mets pas en doute l’impartialité des trois…d’autres seraient tentés de le faire…

Tout ça pour dire que, mince, écrire me manquait même si le démarrage reste toujours aussi dur. Histoire de me remettre en selle avant de reprendre la route de Blanche, je m’amuse sur une toute petiote nouvelle. Basé sur un truc nommé Cthulhu. Rien de bien méchant, mais excessivement libérateur…

À plus tard, entre deux lignes j’espère…

Publicités
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :