Retour sur la planète « écriture »

Boulot alimentaire dégueulasse : check.

Stock d’histoire dégueulasse : check

Envie de s’évader SANS impliquer l’utilisation d’une corde, d’un chandelier ou d’un six coups : check.

Je suis en vacance. Enfin au chômage, mais c’est plus classe de dire vacance… Je m’éloigne surtout de mon lieu de travail, à savoir l’abattoir, pour tenter de voir si je suis encore un peu humain sur les bords, et si je vais être capable d’écrire d’autre choses que des histoires de poulet vampire, ou de poulet vengeur, ou de poulet cannibal…(avant d’y retourner d’ici un mois ou deux pour reremplir le frigo, vu qu’il paraît que *sigh* j’étais un bon employé…)

Bref, je ne suis pas de retour sur la toile, mais au clavier, sûrement. Je reprend lentement mon rythme de croisière à base de 3-4h d’écritures/jours, mais je n’arrive pas encore à m’atteler à un gros projet (comme finir un roman, au hasard…). Du coup je m’amuse, je flirte avec des nouvelles et des embryons d’histoire qui ont éclos dans l’obscurité fianteuse (hmm pas français ça…) de mon précédent emploi. De la SF, un peu de fantastique, une nouvelle Lovecraftienne qui m’a pris comme une envie de smarties (pourtant, je ne suis pas un grand fan extrême de Lovecraft… mais j’aime l’ambiance de l’Appel…)

Au moins les nouvelles sont commencées et terminées le jour même ou presque. Je retrouve mon bon vieux « facepalm » post lecture, même si j’espère m’être amélioré grâce aux heures passées sur Dusk, à explorer les 1200 annotations de ma pauvre correctrice que j’ai (je le sais) parfois rendu folle…

Une fois qu’une partie de ces nouvelles seront « propres » (pas irréprochable, je n’ai pas les moyens…) je les balancerais sûrement ici ou sur Amazon (ou sur un distributeur pour les mettre en gratuit, mais faut que je trouve ça – car 4 jours gratuit sur amazon c’est un peu limite quand même).

Dans tout les cas, si je garde ce rythme, les romans seront forcement la prochaine bataille à affronter. Blanche attend encore sa conclusion (oui j’en suis là…) et ses trouze relectures, L’étoile est toujours en stand »bye » de relecture… et au moins deux projets se télescopent depuis des années pour savoir lequel des deux va passer en premier… mais pour l’instant, je sais que j’ai juste les doigts plus gros que le ventre alors on va déjà voir jusqu’où je vais gratter…

Publicités
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :